598442

 Synopsis: Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ?C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-ilaussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaisesoirée quand même ? Comment se retenir de casser la figure à JC, apprenti vampire super sympa mais super pas discret ?Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !

Encore un film de vampires ? Eh bien non, avec What we do in the shadows c'est une véritable relecture à laquelle nous assistons. De Twilight à Only lovers left alive les vampires ont été sous exploités pour finalement se voir depuis peu magnifiés en sujets originaux permettant un panel de créativité considérable. Ici, le pari risqué était d'ancrer une communauté de vampire dans un faux documentaire ayant pour but de faire découvrir au spectateur leur quotidien. Évidemment comique, la farce aurait pu vite retomber et c'est finalement un défilé d'inventivité et de renouvellement qu'ont créé les deux réalisateurs, scénaristes et acteurs. 

357390

Copyright Wild Bunch

Les vampires se faufilent dans le XXIe siècle, découvrent le monde et tentent tant bien que mal de s'adapter. Hilarant et inventif, l'ancrage dans la réalité des vampires n'est pas si farfelu car très bien exécuté. Ils utilisent des réveils, découvrent internet, sont amoureux, font la vaisselle, passent l'aspirateur (en lévitant) et se battent – sous la forme de chauves-souris. Le décalage est jubilatoire et l'aspect documentaire amène une forme de confession donnant prétexte aux nombreux détails sur leur vie passée. Des fausses reconstitutions ont été réalisées pour le film avec de très beaux tableaux de l'époque du romantisme noir en passant par la renaissance. Très attachante, cette bande de vampires se balade tout le long du film avec un de leurs amis humains comme pour accentuer leur adhésion au monde. Rien de plus normal donc pour un simple comptable de se retrouver en plein milieu d'une soirée organisée en compagnie de vampires, loups-garous, zombies et autres créatures... 

355984

Copyright Wild Bunch

Les séquences sont de plus rythmées par des répliques cocasses dans un fort souci de réalisme voulant banaliser le vampire et l'inclure dans le monde humain donnant à ce faux documentaire une réelle originalité. Enfin, si le film séduit tant c'est aussi parce qu'il utilise avec brio la patte comique dans le milieu gore et horrifique qu'induisent explicitement les vampires. Le combo des deux formes donc un film un peu perché, très recherché et surtout fort délectable !

VAMPIRES EN TOUT INTIMITÉ Bande Annonce VF

MATTHIEU EB.

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog