437384

Synopsis : Lorsqu’on est veuf depuis peu, il est difficile de s'habituer à sa nouvelle vie... C’est le cas d’Hubert Jacquin, qui passe le plus clair de son temps dans son immense appartement à déprimer devant sa télé. Un beau jour, suite à un quiproquo, sa vie va être bouleversée. Manuela, une jeune et pétillante baroudeuse à la recherche d’un logement s’invite chez lui ! D’abord réticent, Hubert va vite s’habituer à la présence de cette tempête d’énergie, qui parvient même à le convaincre de loger deux autres personnes. Entre les errements de Paul-Gérard que sa femme a quitté et les gardes à l'hôpital de Marion la jeune infirmière un peu coincée, la vie en colocation va réserver à Hubert de nombreuses surprises…

Adopte un veuf est un film réalisé par François Desagnat. Réalisateur à qui l’on doit La Beuze, Les 11 commandements, 15 ans et demi, tous autant de ratages coréalisés avec Thomas Sorriaux. Pour la deuxième fois seul à la réalisation d'un long-métrage, François Desagnat nous offre une histoire simple mais suffisante. L'histoire d'un septuagénaire qui déprime dans son grand appartement parisien, après le décès de son épouse. Suite à une erreur, une jeune étudiante débarque chez lui dans l'espoir d’obtenir une colocation. Après avoir refusé, il finit par céder et voit ses petites habitudes bousculées, mais l'expérience sera positive.

137616

Copyright SND

De petites catastrophes en bons moments, une colocataire pour le meilleur et pour le p(rire). Une distribution fournie : André Dussollier qui n'a plus rien à prouver, Bérengère Krief (Joséphine, Joséphine s'arrondit) se fait une place petit à petit dans le cinéma, Arnaud Ducret (Les Profs, Parents mode d'emploi) campe un personnage aussi maladroit que drôle et enfin Julia Piaton (Mince alors !, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?) qui n'a pas fini de nous étonner. A noter aussi Mathieu Madénian dans un petit rôle un devant d’affiche, ou encore Blanche Gardin.

563537

Copyright SND

Le scénario est rempli de gags amusants mettant nos personnages dans des situations très embarrassantes et cocasses. Notamment la  scène où l'on retrouve l'excellentissime Nicolas Marié (9 mois ferme), emmêlé dans un quiproquo savoureux. L'ambiance du film rappelle un peu celui du film "L'étudiante et Monsieur Henri" d’Ivan Calbérac. Ce n'est pas un chef-d'œuvre mais encore moins un mauvais film, c’est tout simplement une belle comédie française. On sort de la salle, sur une belle musique, sans aucune déception. Très bon moment de détente. Le seul bémol  vient de  la bande-annonce qui dévoile quelques bonnes scènes.

ADOPTE UN VEUF Bande Annonce (Dussollier - Bérengère Krief)

JÉRÉMY J.

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog