( 8/ 10 )

112889193_o

Synopsis : L’agent fédéral Bob Mazur a pour mission d’infiltrer le cartel de drogue de Pablo Escobar. Son but : faire tomber 85 barons et une banque internationale. Son plan : s’inventer un passé, une identité, une fiancée. Son risque : le moindre faux pas lui serait fatal.

Récidiviste de la prestation de haut vol, voilà comment on pourrait qualifier la prestation de Bryan Cranston dans Infiltrator. C’est qui au juste Bryan Cranston ? C’est avant tout un caméléon, il est possédé par ses rôles leur donnant une dimension telle, qu’ils en deviennent mémorables.  Il immortalise à tout jamais ses propres personnages, prenons Dalton Trumbo où il se glissera dans la peau, avec maestria, d’un écrivain mis sur le ban d’Hollywood durant la chasse aux communistes, il rendra plus qu’un hommage à Dalton.

482387

Copyright ARP Sélection

Evidemment comment ne pas évoquer Walter White ce professeur de chimie atteint d’une maladie incurable qui va user de stratagèmes et de moyens illicites pour laisser sa famille à l’abri du besoin, le personnage de la série Breaking Bad va devenir une référence . Par son talent de rendre son personnage authentique, beaucoup croiront à un biopic. 

478949

Copyright ARP Sélection

Avec un faciès alternatif, passant du pathétique à l’empathie, Bryan Cranston est la personne rêvée pour  l’interprétation biographique. Pâte à modeler il donne une légitimité à son rôle. Infiltrator était fait pour lui. Il va interpréter le rôle de Robert Masur, enquêteur pour l’IRS qui infiltra le cartel de Pablo Escobar dans les années 80. Se portant volontaire pour une mission dangereuse, cet homme de morale et aux idées nobles, dira plus tard : «J'ai fait le maximum pour vous aujourd'hui ». Les moyens d’investigation de l’époque étant trop poussifs, la meilleure solution restait la pénétration au sein de l’organisation, on en apprenait autant en une journée que pour plusieurs mois d’écoutes téléphoniques.

484106

 Copyright ARP Sélection

Le film sur un rythme soutenu va nous emmener dans les coulisses de l’infiltration, découvrant avec effroi le quotidien  terrifiant de Robert Masur. Chaque jour, une préparation psychologique et une répétition sont nécessaires pour évincer la moindre erreur. Une fois de plus, dans des décors stupéfiants de véracités, Bryan Cranston va s’outrepasser et s’impliquer éblouissant un cinéma bien terne. Brad Furman habitué aux films complexes (Players,La défense Lincoln), signe ici un petit bijou. Infiltrator ne se raconte pas, ce qui en ressort essentiellement, c’est la peur de soi, c’est la peur pour sa famille, c’est la peur des autres, c’est une maîtrise de soi  à 100%, c’est l’instabilité de l’environnement. Un film éprouvant qui fait froid dans le dos.

INFILTRATOR Bande Annonce VF + VOST (Bryan Cranston VS Pablo Escobar - Thriller, 2016)

CHRISTIAN

 $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog