(6/10)

075317

Synopsis: Un ancien geek devenu agent d’élite à la CIA, revient chez lui à l’occasion de la réunion des anciens du lycée dont il était à l’époque le souffre-douleur. Se vantant d’être sur une affaire top secrète, il recrute alors pour le seconder le gars le plus populaire de sa promo d’alors, aujourd’hui comptable désabusé. Avant même que notre col blanc ne réalise ce dans quoi il s’est embarqué, il est trop tard pour faire marche arrière. Le voilà propulsé sans autre cérémonie par son nouveau « meilleur ami » dans le monde du contre-espionnage où, sous le feu croisé des balles et des trahisons, les statistiques de leur survie deviennent bien difficile à chiffrer… même pour un comptable.

De l'action démesurée insérée dans un scénario, certes éculé mais efficace, Agents presque secrets est avant tout  un pur divertissement. On s'amuse des  répliques tranchées, des vannes qui  font vraiment sourire et franchement rire. On ne voit pas le temps passer grâce aussi à une action omniprésente. Bien sûr nous somme dans le registre de l'exagération, le film en fait beaucoup trop, si rien n'est jamais crédible on se régale malgré tout de toutes ces cascades et des effets spéciaux.

165774

 Copyright Universal Pictures Germany

Une production qui nous gratifie d’un casting vraiment intéressant, en proposant notamment une des valeurs sûres actuelles du cinéma « gros bras »comme Dwayne Johnson, dont presque personne ne se souvient qu'il s'était fait connaître principalement en tant que catcheur. Intégralement inséré aujourd'hui dans la saga à succès Fast & Furious, l'acteur aime briller dans d'autres productions comme l'excellent No Pain No Gain. Il donne la réplique à Kevin Hart, un visage moins connu, mais qui ne saurait tarder à s’imposer.

439101

Copyright Universal Pictures International France

En effet, ce natif de Philadelphie vient d'être choisi pour incarner le rôle principal dans le remake américain d'Intouchables. Tous deux forment un duo énergique, on ressent une forme de symbiose ou en tout cas une réelle complicité. Notons aussi avec tendresse l'apparition d'Aaron Paul, un des artificiers de la formidable série Breaking Bad. Alors c'est vrai, Agents presque secrets possède bien quelques atouts et un capital sympathie indéniable  mais reste un film qui sera très vite oublié. Parfait moment de détente.

Agents Presque Secrets (Central Intelligence) // Trailer A (FR sub)

GIANNUS LE CACTUS

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog