(5/10)

183649

Synopsis : À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis.

Grand admirateur du travail de Tim Burton, j'ai su apprécier tous ses chefs d‘œuvres ainsi que ses films plus controversés tels que Big Eyes ou Dark Shadows. Mais, Miss Peregrine et les enfants particuliers  nous fait passer du grand enthousiasme à une grande  déception. Dans l’ensemble de ses réalisations, Tim Burton manie souvent les émotions avec finesse et fantaisie, ici tout semble bâclé, les affects sont maladroits et n’affectent à aucun moment le spectateur. Une impuissance inédite chez le réalisateur qui laisse de marbre. Un scénario plat dont les dialogues sont parfois sans aucun intérêt, dénués de réelles solennités ou embellies. 

395876

Copyright 20th Century Fox

Un final d’une prévisibilité outrancière et une musique qui a déserté, Miss Pérégrine n’a pas une once de profondeur. Brouillonner ainsi la scène de clôture sera la sentence fatale à l’ensemble du film. Malgré un casting alléchant (Eva Green, Samuel L.Jackson), aucune performance n’est remarquable. Le choix de Terence Stamp était bon, mais on est nostalgique du grand Christopher Lee décédé l'an passé dont l'alliance avec Burton créait un amalgame extraordinaire à chaque fois. Mais ce qu'il y a de plus décevant, c’est manque cruel d'implication de la part d’un cinéaste qui semble bridé, sans aucune originalité, aucune folie ! 

356337

Copyright Twentieth Century Fox France

Mais tout n'est pas à jeter, bien qu'artistiquement affaibli, techniquement il n'a rien à apprendre, les plans sont parfaits, les graphismes sont très bien travaillés. Chaque détail du film est époustouflant, allant des effets spéciaux aux maquillages et costumes, il n'a pas lésiné sur la qualité  visuelle. Le film fait preuve d'une bonne créativité visuelle. Burton a également misé sur un humour léger et frais qui est très réussi et est l'un des points forts du film. Dans l'ensemble c'est un bon divertissement mêlant merveilleux et fantastique avec une pointe de poésie. Démarrant sur un ton pourtant fabuleux, une sorte de mélange entre Big Fish et Le Secret de Terabithia, Miss Pérégrine dérape rapidement. Tim Burton délaissant son savoir au détriment d’une banale production on en ressort affreusement déçu.

Miss Peregrine Et Les Enfants Particuliers VF | Bande-Annonce 1 [HD] | 20th Century FOX

M.MOUCHE

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog