-

réalisateur

20 février 2017

***SILENCE, laisse de marbre dans un silence de cathédrale***.

(6/10) Synopsis: XVIIème siècle, deux prêtres jésuites se rendent au Japon pour retrouver leur mentor, le père Ferreira, disparu alors qu’il tentait de répandre les enseignements du catholicisme. Au terme d’un dangereux voyage, ils découvrent un pays où le christianisme est décrété illégal et ses fidèles persécutés. Ils devront mener dans la clandestinité cette quête périlleuse qui confrontera leur foi aux pires épreuves. Le début du XVIIème siècle voit l’arrivée des Shôguns marquant la période d’Edo et l’ambition... [Lire la suite]

29 mars 2016

[ critique ] ( 7.5/10) STRICTLY CRIMINAL par Giannus le cactus

Synopsis: Le quartier de South Boston dans les années 70. L'agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James "Whitey" Bulger de collaborer avec l'agence fédérale afin d'éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l'histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d'échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s'imposer comme l'un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis. Francis Ford Coppola, Martin Scorsese ou encore... [Lire la suite]
26 novembre 2015

[critique] NARCOS - ( 7/10)-(série)- par Laetitia G.

Synopsis:Loin d’un simple biopic de Pablo Escobar, Narcos retrace la lutte acharnée des États-Unis et de la Colombie contre le cartel de la drogue de Medellín, l’organisation la plus lucrative et impitoyable de l’histoire criminelle moderne. En multipliant les points de vue policier, politique, judiciaire et personnel — la série dépeint l’essor du trafic de cocaïne et le bras de fer sanglant engagé avec les narcotrafiquants qui contrôlent le marché avec violence et ingéniosité. Lancée en août 2015 sur Netflix, Narcos démontre une... [Lire la suite]
18 mai 2015

[ Portrait ] Orson Welles par Christian

Le cinéma, ce merveilleux outil qui ne cesse de nous émerveiller depuis les frères Lumière. Un changement radical dans la vie des gens qui ont pu rêver les yeux ouverts. Une fenêtre s’est ouverte sur un nouveau monde et quel  parcours réalisé depuis. A l’aube du cinéma était la « Lumière » dirons-nous, mais pour toute clarté il faut une étincelle. Et je crois qu’il ne serait pas trop présomptueux de dire ;   « Orson Welles vint et le  cinéma fut ».   Qui  aurait pu imaginer... [Lire la suite]