-
29 mars 2016

[critique*] GOOD KILL par Christian

  Synopsis:Le Commandant Tommy Egan, pilote de chasse reconverti en pilote de drone, combat douze heures par jour les Talibans derrière sa télécommande, depuis sa base, à Las Vegas. De retour chez lui, il passe l’autre moitié de la journée à se quereller avec sa femme, Molly et ses enfants. Tommy remet cependant sa mission en question. Ne serait-il pas en train de générer davantage de terroristes qu’il n’en extermine ? L’histoire d’un soldat, une épopée lourde de conséquences. La guerre coriace menée par la CIA contre le... [Lire la suite]
Posté par DAMICORA à 15:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 octobre 2015

[ critique ] PREMONITIONS (7.5/10) par Gianni le cactus

Synopsis : Un tueur en série énigmatique sévit à Atlanta, laissant le FBI totalement désemparé. Quoi qu’ils fassent, les enquêteurs ont toujours un coup de retard, comme si le tueur pouvait anticiper leurs mouvements à l’avance ! En désespoir de cause, ils se tournent vers le docteur John Clancy (Anthony Hopkins), un médium retraité dont les visions les ont aidés dans le passé.En étudiant le dossier, Clancy devine rapidement la raison pour laquelle le FBI est incapable de coincer le tueur : ce dernier possède le même don divinatoire... [Lire la suite]
16 août 2015

[critique] LOCKE ( 5/10 ) par Giannus le cactus

Synopsis:Ivan Locke a tout pour être heureux : une famille unie, un job de rêve… Mais la veille de ce qui devrait être le couronnement de sa carrière, un coup de téléphone fait tout basculer…   Difficilement imaginable au premier abord, mais John Locke est un super héros. Pourtant, il n'a aucune chance de rejoindre la troupe de Marvel ou DC. Il ne dispose d'aucun super pouvoir à la Superman ou Spiderman, ni d'un matériel de pointe façon Batman ou Iron Man. Non, Locke est juste un homme qui assume ses responsabilités... [Lire la suite]
07 mai 2015

[ Critique] ENFANT 44 par Christian

Synopsis:Hiver 1952, Moscou. Leo Demidov est un brillant agent de la police secrète soviétique, promis à un grand avenir au sein du Parti. Lorsque le corps d’un enfant est retrouvé sur une voie ferrée, il est chargé de classer l’affaire. Il s’agit d’un accident, Staline ayant décrété que le crime ne pouvait exister dans le parfait Etat communiste. Mais peu à peu, le doute s’installe dans l’esprit de Léo et il découvre que d’autres enfants ont été victimes « d’accidents » similaires. Tombé en disgrâce, soupçonné de trahison, Léo est... [Lire la suite]