(3/10)

481556

Synopsis: Depuis le décès de son époux, Mary, pédopsychiatre, vit seule avec son beau-fils dans un chalet isolé de la Nouvelle-Angleterre. À l’approche d’une violente tempête de neige, Tom, l’un de ses jeunes patients, est porté disparu. Mary, tout à coup sujette à des hallucinations et prise de paranoïa, est bien décidée à retrouver le jeune garçon avant qu’il ne disparaisse à jamais.

Voilà un long-métrage qui laisse dubitatif. Comme si le scénario avait été écrit en deux temps et que la deuxième partie tentait, aux biceps, de nous faire oublier la première. Cette impression désagréable rend le film aussi inutile qu'incompréhensible.

456484

Copyright Universum Film / 2015 EuropaCorp - Transfilm International Inc. All Rights Reserved.

Non, en réalité le film est très simple à comprendre, même probablement trop. On connaît la ficelle, la méthode. Et elle correspond aux thrillers les plus classiques des téléfilms de l'après-midi. On ne peut s'empêcher de ressentir un réel gâchis. Si l'on avait été absorbé par la thématique abordée lors de la première heure d'Oppression, qui nous raconte l’histoire d’une femme isolée après un accident tragique et la mort de son mari, elle se retrouve en charge de son beau-fils lourdement handicapé. Une situation qui nous permet de nous rendre compte à quel point dans certains cas les personnes handicapées et leurs proches peuvent être coupés de la société. Et de fil en aiguille le désespoir se transforme en dépression. 

057744

Copyright Universum Film / 2015 EuropaCorp - Transfilm International Inc. All Rights Reserved.

Comme pour renier cette première partie du film le réalisateur Farren Blackburn décide par un effet de surprise de renverser la table, mélanger à nouveau les cartes, pour transformer son film à mi-chemin entre un thriller horrifique et psychologique tout ceci teinté d'une petite dose de complexe d'Œdipe. Malheureusement cette seconde partie est nettement moins crédible que la première. Pire encore elle rend caduque une première heure de long-métrage certes mollassonne mais qui pouvait avoir un intérêt. Au terme du visionnage d'oppression, l'on ressent la frustration d'avoir été promené sur une piste qui mène à un cul-de-sac et ensuite nous sommes privés de notre ressource de première nécessité, l'intérêt.

OPPRESSION Trailer VO 2016

GIANNUS LE CACTUS

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog