(3.5/10)

537634

Synopsis: Téhéran, 1988. Shideh, mariée et mère d'une petite fille, va débuter une écolde de médecine. Son mari est appelé au front durant la Guerre entre l'Iran et l'Irak. Shideh se retrouve alors seule avec sa fille. Mais bien vite celle-ci commence à avoir un comportement troublant et semble malade. La mère se demande alors si sa fille n'est pas possédée par un esprit...

Dans les années 80, l'Iran et l'Irak sont en guerre. C'est sous les bombardements de Téhéran que nous suivrons les mésaventures d'une mère et sa fille qui devront lutter contre une entité démoniaque dans un contexte social problématique. Le cadre est très intéressant et plutôt novateur, on s'attend à un film d'horreur suscitant la réflexion contrairement à la plupart des œuvres actuelles du genre. La guerre, la religion, la condition des femmes, la famille etc. tous ces sujets seront traités par « Under The Shadow ». Malheureusement les thèmes ne sont pas aboutis, le contexte de guerre est le mieux travaillé, bien détaillé en début de film, il sera fil conducteur à l'ensemble du récit. Cependant l'impact de cette guerre sur la famille n'est pas assez mis en valeur, on comprend que le protagoniste a eu une implication politique mais la description de cette implication ne va pas assez loin pour que le spectateur puisse associer les conséquences de la guerre sur ce personnage. La condition féminine dans cette société est également illustrée par ce personnage qui porte le voile seulement par obligation, cependant ces questions du voile et de la liberté de la femme ne deviennent visibles que dans certaines scènes rapides et bâclées. Durant la majorité du film ces sujets sont écartés au profit d'une pseudo-intrigue religieuse. Le fait de ne pas pousser ces idées polémiques plus loin est très frustrant, on sent une peur de prise de risque de la part du réalisateur et on ressort avec un sentiment que l’œuvre est bâclée ou inachevée.

543415

L'implication du religieux est très courante dans les films du genre, mais ici Under The Shadow innove en adaptant les Djinns issus du Coran. L'idée est excellente, en overdose des exorcismes chrétiens, une vision différente ne peut être qu'enrichissante. Mais là aussi le réalisateur est maladroit, bien que le sujet soit souvent abordé, on évite beaucoup de détails et il rend donc difficile d'interpréter ces phénomènes. La représentation de ces Djinns est trop vague, on ne comprend pas où le réalisateur veut en venir, une explication plus pragmatique aurait permis au spectateur de plus s’intéresser à ces croyances et donc de laisser plus de place à la réflexion.

540759

 Ce manque de travail sur différents thèmes est dû à un problème de rythme : le film est court et certaines scènes inutiles sont tirées en longueur laissant donc peu de place aux sujets importants le tout avec un manque cruel de fluidité. Ce film est donc très lent et il est facile de s'en décrocher. Visuellement on repassera, les effets sont si médiocres qu'il est difficile de considérer sérieusement les scènes effrayantes et les couleurs ternes à répétition n'aident pas à apprécier cette production. Aucun effet horrifique n'est efficace, ni sursaut, ni angoisse, ce film très monotone ne vous apportera pas d'émotion. Et pourtant Under The Shadow avait tout pour réussir : un cadre très peu exploité, une légende religieuse des plus effrayantes, une histoire mêlant guerre, problèmes sociaux et conflit de croyances et pourtant rien ne se passe, rien n'est approfondi. Une grande déception.

UNDER THE SHADOW Trailer (2016) Horror Movie

M.MOUCHE

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog