089291

(8/10)

Saison 1 : « Murder House »

 Dès le départ, le ton est donné : meurtres, violence et atrocité. Cette saison se déroule dans une « Murder House » incroyablement tourmentée, remplie d'un nombre incalculable de morts. Un des premiers points forts de cette saison est l'adaptation de nombreux faits divers réels (plus ou moins célèbres) qui apporte quelque chose d'encore plus malsain à cette histoire. Plusieurs acteurs sont brillants, notamment Jessica Lange, Frances Conroy et Evan Peters qui se détachent du lot et qui entourent leurs personnages d'un suspense incroyable. La fluidité des événements est parfois bancale mais chaque petit meurtre est lié à un autre de telle sorte qu'on se croirait dans une véritable entreprise de l'homicide. Les auteurs ont parfois trop privilégié les histoires des personnages secondaires, cela rend confus l'histoire centrale à laquelle on a du mal à s'attacher. C'est dommage de ne pas l'avoir mise suffisamment tôt en valeur car celle-ci prend une ampleur démentielle à la fin de la saison et il est difficile de s'y rattacher. Le rythme est parfois trop long et certains épisodes seraient à exclure. Trop d'histoires sont mélangées et bien que les liens entre elles soient assez maîtrisés, on risque de vite faire une overdose de violence. Malgré tout, cette première saison est réussie, on s'attache aux personnages, on jubile devant les scènes de violence et on s’intéresse à tous ces cas extrêmes.

19828117

© FX Networks

Saison 2 : « Asylum »

Deuxième saison, changement total de décor. On est maintenant plongé dans l'enfer d'un asile psychiatrique des plus douteux, meurtriers et démons sont au rendez-vous. L'ambiance est beaucoup plus sombre, les décors sont effrayants, les pratiques déroutantes (pourtant autrefois utilisées...), bref plutôt mourir que de se retrouver à Briarcliff. On retrouve les meilleurs acteurs de la première saison et toujours aussi talentueux ! Particulièrement Jessica Lange (sœur Jude) qui donne des cauchemars au début de la saison et qui finit si attachante à la fin. Lily Rabe et Zachary Quinto offrent une prestation remarquable, capables de jouer à la perfection les 2 facettes opposées de leurs personnages. Ou encore Sarah Paulson et Evan Peters qui excellent et surpassent largement leurs performances de la première saison. Il est cependant dommage d'avoir mélangé autant de thèmes dans cette saison : la foi, la maladie mentale, l'abus de pouvoir, la torture, les expériences médicales, les extraterrestres... Un fil conducteur centré sur la maladie mentale, le pouvoir religieux et l'histoire de Bloody Face (qui a été parfaitement intégrée) aurait été suffisant. Le thème des extraterrestres n'est pas assez travaillé, il est de trop et plombe la saison. Malgré cette erreur, cette saison surpasse la première en tout point et met la barre extrêmement haute pour les prochaines saisons.

20384214

© FX Networks

Saison 3 : « Coven »

 Difficile donc de retrouver la qualité de la deuxième saison, et pourtant... Cette saison a été une immense surprise ; l'histoire avec les sorcières paraissait pourtant plate, c'était sans compter sur le talent des acteurs. Sarah Paulson, Lily Rabe, Taissa Farminga, Emma Roberts, Frances Conroy et Angela Bassett apportent toutes un nouveau souffle inattendu à la sorcellerie. Ainsi que Jessica Lange qu'on retrouve au summum de son talent. Son personnage de Fiona donne le rythme et est le plus gros atout de cette saison. Énigmatique, manipulatrice et perverse on prend un malin plaisir à l'adorer comme à la haïr. Kathy Bates dans son rôle de tueuse en série raciste et immortelle apporte la touche de noirceur qu'il manquait à ce casting. Cependant, malgré les flash-backs cauchemardesques et quelques scènes visuellement dérangeantes, on ne retrouve pas l'horreur qu'on pouvait trouver à Briarcliff. C'est la principale faiblesse de cette saison, un peu trop soft par rapport aux autres et surtout ce manque cruel d'ambiance macabre qui nous a tant marqué dans la saison 2. Les musiques sont plus mises en avant, notamment celles de Fleetwood Mac qui s'adaptent parfaitement aux différentes scènes. Cette troisième saison n'a rien à envier à la seconde, bourrée de morales et de démonstrations d'élégances, on en redemande.

164596

© FX Networks

Saison 4 : « Freak show »

 Après deux saisons mémorables, on s'attendait à une quatrième saison explosive : une immense déception. Pourtant ça s’annonçait bien, des monstres de foire, prêt à tout pour leur communauté, impliqués dans des meurtres crapuleux avec en prime une belle morale de tolérance. C'est un échec, le scénario est horriblement bancal, on a beaucoup de mal à se plonger dans l'histoire et la plupart des personnages manquent de charisme. Les acteurs ne sont pas mauvais mais rien de transcendant, même Jessica Lange ne brille pas ce qui crée un fort contraste par rapport à la saison précédente. Cet opus « Freak Show » n'a rien d'effrayant, il n'y a que très peu de scènes chocs et on s'éloigne encore plus de l'ambiance intenable créée dans « Asylum ». Sans doute la moins bonne des saisons, les péripéties s'éternisent et certains épisodes en sont même ennuyeux. Dommage que la qualité gagnée dans « Asylum » et « Coven » ait été totalement perdu ici. Espérons que la saison 5 fasse oublier celle-ci.

431385

© FX Networks

Saison 5 : « Hotel »

   Après le fiasco du « Freak Show » on place peu d'espoir dans cette nouvelle saison ; d'autant plus qu'on perd Jessica Lange et Frances Conroy qui étaient présentes depuis le début de la série. Et pourtant American Horror Story a su se redresser magistralement. Bien qu'on regrette Jessica Lange pour le rôle de la comtesse, on ne peut nier que les récompenses offertes à Lady Gaga soient amplement méritées. Denis O'Hare surprend dans un rôle magnifique, Sarah Paulson démontre une toute autre facette de son talent, Evan Peters séduit... Les performances sont remarquables. Il est cependant dommage que le cadre ressemble beaucoup à la première saison et que beaucoup de choses soient reprises. Mais on est heureux de retrouver des intrigues fabuleuses, une ambiance qui se rapproche de celle d' « Asylum » et des personnages aussi charismatiques que dans « Coven ».  On retrouve donc dans cette saison une qualité proche des 2 meilleures et c'est donc plein d'espoir que nous regarderons la sixième saison: Roanoke.

518173

© Prashant Gupta/FX

Cette série se démarque sur de nombreux points. La violence de certaines scènes, l'ambiance morbide parfois insoutenable ainsi que la complexité de la relation entre les personnages sont les caractéristiques les mieux travaillées. Le fait que chaque saison soit indépendante mais que les acteurs restent les mêmes est une idée brillante et permet une bonne continuité qui sera sublimée par quelques petits mélanges entre les saisons. American Horror Story est l'une des meilleures séries actuelles et pionnière dans son genre.

401847

 

 

American Horror Story - All Seasons Opening Credits (Season 1 to 5)

M.MOUCHE

<

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog