(7/10) 

463518

Synopsis: Dans la société polonaise traditionnelle, un homme est possédé par un esprit malin le jour de son mariage.

Demon est un film polonais réalisé en 2015 par Marcin Wrona. Décédé peu de temps après sa présentation en festival, le réalisateur laissera derrière lui un destin tragique et tourmenté tout comme son film dont on ne pourra s'empêcher de faire le lien avec son mal-être. Avant d'être le reflet de son créateur, Demon reste avant tout une relecture moderne et innovante d'un conte populaire mêlant horreur, suspens et comique. Intelligent et très soigné, le film offre différents champs de lecture possible, entre réel et imaginaire, histoire et légende, alcool et chant polonais... L'action se situe dans une grange au fin fond de la campagne polonaise cédée par le père de la mariée en guise de cadeau prénuptial. La bâtisse repose sur une terre bossue, abîmée nécessitant une réappropriation totale par le jeune couple qui prévoit déjà d'effectuer de gros travaux pour embellir leur nouveau foyer. Le tractopelle dans le jardin, le message est clair, le film va déterrer (physiquement et métaphoriquement) le passé de cette terre polonaise. Piotr, le marié, découvre les ossements d'une ancienne juive, vivant dans ce patelin, ayant disparu prématurément à l'époque de la seconde guerre mondiale. Elle prendra alors possession du corps de ce dernier, qui verra son état mentale et physique se dégrader tout le long du film. Or si cette action décrit une simple possession, le film, lui, va la traiter de façon singulière dosant comique, tradition polonaise et frissons intérieurs.

344076

Copyright Drop-Out Cinema eG

Le cinéma fantastique est la matière première de prédilection pour dépeindre les traumatismes passés et la frontière entre le réel et l'imaginaire tout en utilisant les angoisses du spectateur. Car cette histoire va littéralement nous hanter jusqu'au bout ; du premier visionnage de la bande annonce (très efficace) jusqu'au film en passant par sa digestion, Demon va provoquer en nous un questionnement à la fois intime et historique. Tout d'abord cette possession qui nous renvoie directement à l'histoire juive durant la seconde guerre mondiale, traumatisme refoulé, oublié, tout comme Hana, la jeune fille qui resurgit d'outre-tombe. Mais c'est également un questionnement social et intime que pose le réalisateur avec la famille de la mariée qui tente de gérer tant bien que mal la situation et l'échec de la cérémonie. Entre médecin faussement sobre, prêtre ignorant et fils sous-fifre, chaque personnage est finalement possédé, eux aussi, par une entité comique qui viendra en décalage de l'histoire principale pour apporter le recul nécessaire à la compréhension du film. Car la lecture de Demon se fait à plusieurs niveaux, tout comme les genres affiliés au film qui traversent les scènes lui donnant ce caractère polymorphe et presque bipolaire. En effet, l'angoisse nait des scènes de vie, doublées par une musique stridente – comme on a déjà pu voir dans Kill List – ou bien encore des longs panoramiques silencieux sur des étendus de terres – comme The Witch le faisait si bien avec la représentation de la forêt.

118877

Copyright Drop-Out Cinema eG

« The whole country’s built on corpses »

Le film traite donc d'un rejet de se confronter au passé qui finalement nous rattrape inévitablement. Pour dépeindre cette ignorance, la musique et l'alcool abondent multipliant les scènes festives et accentuant le côté folklorique. Demon dans sa puissante interprétation, ressort comme une œuvre intimement liée à son metteur en scène et scénariste qui semble vouloir crier son désespoir, priant pour être entendu tout comme Piotr, hypocritement diagnostiqué épileptique, souffrant de blessures bien plus profondes.

DEMON Movie TRAILER (Horror - 2016)

MATTHIEU EB.

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog