280851

Synopsis: Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia !
Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque …

Zootopie est un dessin animé assez atypique où les animaux vivent dans une société identique aux humains, à un détail près. En effet, la hiérarchie est modulée avec des prédateurs d’un côté et les proies de l’autre… Dès lors, difficile de vivre dans de grandes métropoles, quand on se situe au bas de la chaîne alimentaire malgré l’interdiction de chasser. La disparition soudaine d’une grande partie de la population, va voir naître un duo d’enquêteurs inédits  Judi & Nick, respectivement une lapine et un renard.

108460

Copyright The Walt Disney Company France

Les graphismes sont magnifiques et époustouflent ainsi que les idées de génie des différents secteurs décrits ; petits logements (sociaux ?) pour les rongeurs et autres animaux minuscules, des trains tout en un (pour girafes mais aussi pour souris), des villes en zonent tropicale, désert, ou encore de neige.  Les personnages ont tous une caractéristique en rapport avec leur échelon animal. Le lion est Maire ; la biquette secrétaire ; le lapin hyper actif, le renard imbus de lui-même… La quintessence  de Zootopie réside dans la manière, tel un miroir,  de nous renvoyer face à nous-même.

119711

Copyright The Walt Disney Company France

De la minutie des  muscles du visage à l’émotion ressentie par les personnages, ajoutant ainsi une touche supplémentaire d’émotion dans un film qui n’en manque pas. L’attention première du cinéaste  est de pouvoir captiver enfants et adultes en véhiculant un humour communicatif de manière à créer une connexion entre eux, il y parvient parfaitement. Avec un scénario d’une maîtrise insolente, le film est une copie parfaite d’un Disney de folie. Un petit bémol tout de même, la chanson de Shakira, accompagnant le départ de Judi, aurait mérité d’être sous-titrée pour donner plus de ressentis à l’action. A l’instar des paresseux du film, le temps semble passer au ralenti et se figer par moments et pourtant il va trop vite. Alors, vivons comme des dingues le temps de Zootopie.

Zootopie - Nouvelle bande-annonce

MANDHYNE.

Paperblog