223601

Synopsis:Madeleine, 92 ans, décide de fixer la date et les conditions de sa disparition. En l’annonçant à ses enfants et petits-enfants, elle veut les préparer aussi doucement que possible, à sa future absence. Mais pour eux, c’est le choc, et les conflits s’enflamment. Diane, sa fille, en respectant son choix, partagera dans l’humour et la complicité ces derniers moments.

Le dernier film de Pascale Pouzadoux,(La Croisière,Toutes les filles sont folles), La dernière leçon c’est avant tout une réflexion sur la vie, sur le droit de tirer sa révérence avant que les symptômes de la dégénérescence corporelle ne viennent rendre douloureux la dernière étape. C’est l’amour d’une mère  ayant eu une vie heureuse et comblée sentant l’indigence arrivée. Une mère à  la fierté immense  qui refuse  tout compromis avec la mort en décidant de l’heure de celle-ci. C’est une fille (Sandrine Bonnaire,Le Ciel attendra,Salaud on t'aime) qui, à défaut de l’accepter, va le comprendre et passer ces derniers moments dans un bonheur effréné. C’est un fils (Antoine Duléry,Camping 3,Des vents contraires) qui se repliera sur lui-même dans une obstination douloureuse.  C’est en apesanteur que l’on survole ces ultimes instants d‘une existence  plein remplie.

523832

© Jean-Marie Leroy

Oscillant éperdument entre tristesse, bonheur, souvenirs et présent, La dernière leçon ne sombre jamais dans le larmoyant. Toujours le mot juste, il nous emporte dans la vie d’une famille ordinaire chamboulant un quotidien bien huilé. Le film donne une place prédominante à l’image. Une qualité qui apporte une  réalité naturelle aux évènements narrés. La compréhension  d’une telle situation  est l’atout majeur du film, comment aborder une mort annoncée, de quelle manière réagir ? L’égoïsme l’emporte souvent car en définitive c’est la peur de voir s’envoler  son enfance, c’est une fraction de soi qui s’étiole et de devoir en fin de compte apprendre à vivre dans le souvenir. Aucun regret pourtant ne vient perturber Marthe Villalonga (Frères à demi,     Supercondriaque) préparant avec soin son départ. Enveloppant tout un tas de petits objets sentimentaux comme autant de souvenirs, les attribuant méthodiquement à chaque personne de la famille accompagnée d’une petite « épigraphe » les concernants.

524926

© Jean-Marie Leroy

La dernière leçon est l’adaptation du roman de Noëlle Châtelet  où l’auteure raconte le suicide de sa mère, Mireille Jospin à 92 ans. Comme le livre, le film va se pencher sur les trois derniers jours de Madeleine. Ce laps de temps, Diane (Sandrine Bonnaire époustouflante de vérité), va le mettre à profit pour partager une dernière fois une enfance enchanteresse. On s’approche tout doucement vers une conclusion irrémédiable, le symbole toutefois d’un droit sur sa fin. Sans être extraordinaire (au demeurant, pour quoi le serait-il ?), on  aborde le film délicatement pour se rendre compte que l’on est déjà à la fin, ce qui rend la dernière leçon magique nous laissant dans l’expectative et la  méditation.

526332

© Jean-Marie Leroy

Nous sommes en admiration devant cette mère de famille arrivée au nirvana d’une vie pleine de félicités, se souciant encore d’un fils très fragile en prenant soin par ailleurs de le confier à sa fille. La « Femme » est montrée  forte  comme il se doit .Un film rare, un film juste…..

LA DERNIERE LEÇON Bande Annonce (2015)

CHRISTIAN.

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog