050571

Copyright Pyramide Distribution

Synopsis: Quand Victor, 13 ans, pousse la porte de l'opéra de Montpellier, il ne connaît rien à la musique. Il ne connaît pas non plus son père venu diriger la 6ème symphonie de Mahler. Il l’observe de loin, découvre l'univers des répétitions... Le jour où Nadia, sa mère, lui annonce qu’ils doivent quitter leur maison sur la plage, Victor s’inquiète. Pour sa mère, dont il sent qu’elle lui cache quelque chose, mais aussi pour sa relation naissante avec Luna, la voisine espagnole. Victor décide alors de se montrer pour la première fois à son père...

Le dernier coup de marteau résonne comme une ultime note de musique. C’est la métamorphose d’un enfant qui tarde à éclore volontairement, qui tarde à s’ouvrir (s’offrir ?) à ce monde qu'il découvre. Des premiers pas dans la vie qui s’annoncent cruels lorsque la mort rôde déjà et commence à tracer ses sillons. Le dernier coup de marteau c’est aussi l’histoire d’une mort annoncée, le refus de celle-ci. C’est le début d‘une séparation (sa préparation pourrait-on dire), le début d’un autre chemin vers une inconnue  nouvelle vie, une déchirure entre le présent et le futur. L’atmosphère humide est imprégnée de sel. La roulotte érodée par le temps est annonciatrice d'un départ imminent.

288912

Copyright JC Lother

Sidérant d’émotions contenues et de rages,  le film d’Alix Delaporte (Angèle et Tony) nous submerge par la qualité d’une mise en scène sobre, réaliste et à la fois humaine. Elle nous plonge dans l’histoire de cette mère (Clotilde Hesme, l’échappée belle, Chocolat) rongée par la peur de devoir quitter son bien le plus cher interprété par Romain Paul au talent indéniable. Explorant en profondeur et justesse  les tréfonds de chacun, on est tétanisé par toutes sortes de sensations, ébranlant nos propres convictions de la vie.

"Une commotion de simplicité"

433434

Copyright Lionceau Films

Une commotion de simplicité. Car, somme toute, la vie est simple, c’est l’« Homme » qui la complique. Le film transcende par sa manière de naviguer entre un futur proche, celle du père retrouvé (Gregory Gadebois, ils sont partout, coup de chaud) qui à travers la musique, réussira à apaiser la fureur latente de Victor et le « départ ? » de sa mère. Oscillant sans cesse entre bonheurs, tristesse, rancœur et colère nous sommes déroutés.

555689

Copyright Lionceau Films

Au milieu de cette transition, la petite voisine, qui (r’) éveillera en lui les premières effervescences juvéniles, lui servira de replis et de jardin secret. Le temps est comme suspendu, comme une halte nécessaire pour tout se dire, faire la paix…… Un film sobre, sans  enjolivure ni emphase et pourtant qui raconte beaucoup. Une leçon de courage d’une part (la « Femme » est certainement plus généreuse et fait preuve de plus de stoïcisme), une leçon aussi sur ce jeune garçon qui arrive à se construire malgré tout dans ce méandre de vicissitudes et de tourmentes. Le dernier coup de marteau, l'ultime note d'une symphonie inachevée....

LE DERNIER COUP DE MARTEAU Bande Annonce

 

CHRISTIAN.

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog