Copyright El Deseo

399699

Synopsis:Dans l'Argentine du début des années quatre-vingt, un clan machiavélique, auteur de kidnappings et de meurtres, vit dans un quartier tranquille de Buenos Aires sous l'apparence d'une famille ordinaire.Arquimedes, le patriarche, dirige et planifie les opérations. Il contraint Alejandro, son fils aîné et star du rugby, à lui fournir des candidats au kidnapping.Alejandro évolue au prestigieux club LE CASI et dans la mythique équipe nationale, LOS PUMAS. Il est ainsi, par sa popularité, protégé de tous soupçons.

C’est dans le cadre du Festival Cinélatino se déroulant à Toulouse que j’ai eu le plaisir de visionner El Clan. Film inspiré de faits réels défrayant la chronique dans les années 80 en Argentine. La seule lecture du synopsis m’a conquise. Le réalisateur Pablo Trapero (The Man in the Rockefeller Suit,7 jours à la Havane) y retrace la double vie d’Arquimedes Puccio (Guillermo Francella,Felicidad), ancien informateur des services de renseignements sous la dictature argentine, commerçant tranquille et organisateur de kidnappings.J’ai plutôt été agréablement surprise par la manière dont cette histoire a été traitée.Je m’attendais à une succession de scènes plutôt violentes faites de tortures et autres abominations. Le réalisateur nous fait grâce d’une accumulation de scènes de violence physique (exit à une allusion à « Réservoir Dogs » de Tarantino).La violence de ce film est ailleurs : elle réside dans le style de vie imposé par le patriarche à sa famille. Sous une apparente vie rangée, ce dernier n’hésite pas à organiser l’enlèvement et surtout l’exécution de victimes dont le seul tort est d’être d’un milieu aisé. Le comportement et le caractère de cet homme, Arquimedes Puccio, sont à glacer le sang. Cet homme est poli, courtois et aimant avec sa famille et ses amis ; mais il est également autoritaire, brutal, sans état d’âme et n’hésite pas à se débarrasser de ses otages alors même qu’il a reçu la rançon demandée. Ainsi il est capable de discuter tranquillement et de faire preuve de tendresse envers sa femme, avant de servir un plateau-repas à un otage caché dans sa salle de bains et de l’exécuter.

558967

Copyright 2016 PROKINO Filmverleih GmbH

Il pousse le vice en embarquant sa famille dans ses activités criminelles. Il oblige ainsi certains de ses enfants à y participer activement faisant subir à tous, la présence des otages dans la maison familiale. Le traumatise des jeunes est alors inévitable. Avec ses enfants réticents, Madame Puccio (interprétée par Lili Popovitch,) participe à cette entreprise d’une manière plus sournoise. Outre la préparation des repas aux condamnés, elle sermonne la famille en leur demandant d’obéir à leur père.En sus de Puccio père, on suit le parcours du bel Alejandro, brillant rugbyman jouant dans l’équipe nationale des Pumas, promis à un bel avenir. On est frappé par l’attitude de ce jeune homme,interprété par l’excellent Juan Pedro Lanzani,  soumis à son père qui le manipule à sa guise afin d’assouvir sa soif de pouvoir et d’argent.

319927

Copyright 2016 PROKINO Filmverleih GmbH

L’affrontement entre cet homme violent et autoritaire et son fils simple pion manipulé et dirigé par l’ambition dévorante de son père ne peut que mal se terminer. Le rythme du film met en parallèle ces deux éléments jusqu’au dénouement final.Les interprétations des protagonistes principaux savoir Guillermo Francella et Juan Pedro Lanzani  sont remarquables. Ils incarnent tous deux,avec beaucoup de justesse, leurs personnages. Les intonations, les gestes et surtout les regards sont très convaincants.Le seul bémol que j’aurai à formuler concerne l’ancienne activité d’Arquimenes.

285782

Copyright 2016 PROKINO Filmverleih GmbH

En effet, on comprend qu’il a des liens avec le régime dictatorial en place (régime qui laisse place à une démocratie au moment où l’action a lieu) mais cela n’est pas vraiment bien expliqué. Pour tout dire, c’est en lisant des articles sur le fait divers lui-même que j’ai pu apprendre qu’il faisait partie du service de renseignements.Je conclurai en indiquant que j’ai passé un bon moment devant ce film que j’aurai plaisir à revoir. Cela m’a donné envie de m’intéresser un peu plus à l’histoire politique de l’Argentine dans les années 70-80 et notamment les divers scandales qui ont éclaté à cette période.

El Clan | Trailer oficial

Peliculas de FOX

 

MISS PINK

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog