Copyright warner bros

471698

Synopsis:Craignant que Superman n'abuse de sa toute-puissance, le Chevalier noir décide de l'affronter : le monde a-t-il davantage besoin d'un super-héros aux pouvoirs sans limite ou d'un justicier à la force redoutable mais d'origine humaine ? Pendant ce temps-là, une terrible menace se profile à l'horizon…

 « Effets spéciaux à couper le souffle » ; « le duel tant attendu » ; « le face-à-face aussi attendu que redouté des deux super-héros » ; « ébloui par les prouesses visuelles » ; « mise en scène grandiloquente » ; « manque de recul » ; « lassitude et fort sentiment de déjà-vu »... Après les (trop) nombreux trailers et les spéculations sur un tournage hors de prix, le choc des titans arrive enfin sur nos écrans avec toute la vague médiatique que cela entraine. Le temps pour nous de faire un point sur ce géant cinématographique qui réunit deux figures mythiques de DC Comics.

375792

Copyright Warner Bros. France

Man of Steel qui avait majoritairement convaincu nous présentait un nouveau Superman (joué par Henri Cavill) dans une version revisitée du mythe légendaire nettement plus sombre que ses prédécesseurs. Très appliqué, Zack Snyder avait réussi le pari de re-mystifier cette figure jusqu'à son fameux uniforme bleu et rouge. Dans BVS, la suite formelle de Man of Steel, le réalisateur ajoute Batman, autre figure emblématique de DC Comics, ainsi que Wonderwoman, Aquaman, et Lex Luthor dans la famille Smallville... Et c'est l'une des failles de ce film : le trop-plein de personnage. Autant le premier volet nous assommait par une pluie de débris et d'effondrements, autant ce deuxième opus calme le jeu et tempère l'action, plus faible – au profit des personnages, trop nombreux. Ces derniers sont néanmoins construits avec une réelle intelligence ; Lex Luthor (Jesse E) est glaçant et totalement crédible alors que Lois Lane (Amy Adams) se retrouve malheureusement plus effacée.

038119

Copyright Warner Bros. France

Ils ne se retrouvent pas tous exploités et c'est ce qui est bien dommage ! Notons notamment que « Lois Lane est la clé », réplique dans le film ne trouvera pas de réel sens, comme si la deuxième partie explicitant ce propos s'était retrouvée coupé au montage... Et c'est l'un des vrais gros problèmes de ce volet. Il nous assomme d'éléments nouveaux, sortes de « teaser narratifs » sans vraiment les approfondir. Derrière cette faille vient bien entendu la volonté du réalisateur de laisser envisager une suite pour Man of Steel ainsi que l'arrivée d'un Justice League.Nous sommes donc perdus dans un amas de nouvelles données, que le spectateur n'assimile pas comme étant clair ce qui brouille la quête des deux personnages principaux qui se retrouve, elle aussi, confuse. A trop vouloir étendre ses références et ses personnages, le film se perd presque dans un chaos visuel qui pourrait ressortir comme purement esthétique. Alors que tout l'intérêt du film ne réside pas en une claque visuelle, comme aurait pu laisser croire le premier volet. Ici, nous retrouvons presque un aspect « comic » originel, avec la première séquence générique du film qui cristallise le cinéma si particulier de Zack Snyder.

578587

Copyright Warner Bros. France

Un cinéma intimiste et profondément sombre qui se veut au plus près de ses personnages créant une réelle crédibilité. Or, cette vraisemblance assumée, tentant d'ancrer ces super-héros dans un monde ordinaire, pourrait déranger. Outre la dimension biblique du Dieu Superman  (sans surprise, il apparaît comme froid et sa vision nombriliste du monde laisse un arrière-goût amer sur le personnage), on découvre un Batman également réinventé et presque vampirisé par rapport au puissant Christian Bale de Nolan. Le monde dépeint, apocalyptique est fort plaisant, le tout sur des notes sentencieuses portées par la musique d'Hans Zimmer des ralentis oniriques, dont certains plans de toute beauté.On pourrait donc se demander comment Zack Snyder dans cette super-production a manqué de faire trembler les spectateurs comme il nous l'avait laissé présager... ? Peut-être un sentiment trop évident d'un « début » d'une série de films, avec l'apparition de personnages les annonçant, ou encore le parallèle avec une certaine vision de la guerre et notamment des attentats trop présents en arrière- plan. Ou bien encore la faiblesse narrative qui sur 2h33 du film, pèse légèrement sur la crédibilité des scènes et de la quête des héros.Malgré cela, le film reste majoritairement bon, de quoi prendre un certain plaisir à voir nos deux super-héros préférés se battre sur un fond esthétique très réussi. Nous ne pouvons pas nier la puissante force de cette œuvre qui brave les obstacles pour se faire accepter dans cette guerre de super-héros (mais également DC Comics VS. Marvel). Il arrive grâce à la vision de Zack Snyder, à ancrer ces deux figures mythiques dans le panel audiovisuel qui par leurs actions fictives déroulent toute une réflexion critique de la société.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog