008997

Synopsis: Dans le New York des années 1950, Therese, jeune employée d’un grand magasin de Manhattan, fait la connaissance d’une cliente distinguée, Carol, femme séduisante, prisonnière d'un mariage peu heureux. À l’étincelle de la première rencontre succède rapidement un sentiment plus profond. Les deux femmes se retrouvent bientôt prises au piège entre les conventions et leur attirance mutuelle.

Une ambiance feutrée, chaleureuse et élégante règne chez Frankenberg, le grand magasin de jouets dans lequel travaille Thérèse Belivet (Rooney Mara,The Discovery,Effets secondaires), lorsque cette dernière aperçoit de l'autre côté de la pièce, observant un train électrique, une bourgeoise charismatique (Cate Blanchett,Blue Jasmine,Thor 3: Ragnarok). Le premier dialogue engagé par Carol fait partie de ceux que l'on adore écouter : bien écrit, utilisant le minimal nécessaire pour nous présenter les personnages et nous faire éprouver une première tension érotique souterraine. La scène de rencontre entre les deux protagonistes annonce le ton du film et le place dans la catégorie des œuvres de palmarès : une mise en scène classique et séduisante, menée à la baguette ; des actrices aussi minutieuses que belles et une histoire d'amour tumultueuse. Todd Haynes (Wonderstruck,Loin du paradis)  ne nous décevra pas sur ce point ; il nous invite à nous enfoncer dans le confort de nos sièges et à suivre avec plaisir un film où tout, du fond à la forme, est beau. 

419046

La perspective adoptée par Todd Haynes, et Patricia Highsmith avant lui dans le roman qui a inspiré le film (The Price of Salt), joue avec subtilité sur les tensions entre deux protagonistes opposées et le contexte des années 1950, époque où le poids des conventions se heurtait au souffle de modernité et de changement. Le personnage interprété par Cate Blanchett incarne brillamment ce conflit. Elle est une bourgeoise parfaitement ancrée dans les mœurs et les codifications de la société « traditionnelle », tout en suivant, sans trop lutter, son désir d'échappatoire et d'inconnu. Impulsive et libérée lorsqu'elle livre son amour pour Thérèse, elle est rattrapée par ses peurs instinctives et l'image que l'on attend d'elle lorsqu'elle est menacée de perdre la garde de son enfant. Rooney Mara développe un personnage aux contours plus vaporeux, un personnage encore indéfini qui se construit d'abord dans le creux de Carol, influencé par son comportement et les conflits que cette dernière vit, pour finalement s'en détacher. 

168193

Cate Blanchett parle de relation « volcanique » pour décrire cette histoire d'amour, une relation dont on ne verrait qu'une infime surface et, çà et là, les échos de son bouillonnement intérieur incessant. La mise en scène de Todd Haynes reste ainsi sobre, au service de l'histoire et de son intelligibilité, le jeu des actrices relève d'une certaine retenue, où les comportements sont parfois étirés à la limite de la caricature – en particulier pour Cate Blanchett – sans pour autant outrepasser cette borne. Mais glisser à la surface de ce volcan et dissimuler avec une retenue toujours polie la lave brûlante qui en nourrit le cœur c'est aussi risquer de lasser le spectateur. Si le film n'est jamais ennuyeux, il en devient malheureusement affadi. Le défaut de Carol est peut-être de prendre l'apparence d'un mélodrame qui n'en atteint pour autant jamais la puissance. 

420764

Il est d'autant plus dommage que le film présente quelques scènes qui parviennent à nourrir suffisamment la tension souterraine pour en faire vibrer la surface et ouvrir des brèches. Notamment, lors d'une scène de dispute sur la garde de la fille de Carol, Cate Blanchett livre son personnage avec une émotion vraie et une justesse magistrale. La scène finale se démarque également du reste du film par sa sensibilité tout aussi subtile que forte. Il aurait peut-être fallu, à l'instar de ces scènes rares, que la peinture lisse, presque trop parfaite, de cette histoire se craquelle davantage pour que le film atteigne la puissance émotionnelle qu'il suggère.

LAETITIA G.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog