affiche

Synopsis: Marie, une étudiante de vingt ans, révise ses examens dans la ferme isolée des parents de sa meilleure amie. En l'espace d'une nuit, un tueur, qui ignore son existence, assassine à tour de rôle les membres de cette famille...

Haute Tension est un film d'Alexandre Aja sorti en 2003 qui raconte l'histoire de Marie( Cécile de France ), jeune étudiante qui part étudier chez la famille de son amie (Maïwenn ) dans une ferme isolée et coupée du monde lorsqu'une nuit, un tueur s'introduit dans la demeure familiale et tue tout le monde.Véritable bain de sang, ce film aux allures scénaristiques classiques (Grégory Levasseur et Aja lui-même sont derrière cette histoire) en dit bien plus que ce qu'il n'en prétend. Tout son intérêt réside dans la capacité de faire sursauter le spectateur non pas par un «  jump  scare » banal mais plus dans son atmosphère oppressante et gore, rappelant  les films des années 70-80 comme Wes Craven ou autre Massacre à la Tronçonneuse de Tobe Hooper.

p3

Des cris, du sang et du sexe ; pas de censure en 2003, le film signe à la fois, une version cinématographique inconfortable, traumatisante et gore. Tournée à la manière d’un cauchemar réaliste, l’intrigue est révélée dès la première scène lors de la reconstitution de l’inconscient de Marie . Filmé comme un rêve tournant au cauchemar où l’oscillation entre réalité et irréel nous font perdre la tête. Image chimérique du psychopathe, relation sadique et perverse sont autant de sentiments qu'éprouve Marie à l'égard de sa meilleure amie.

« Aja ravive la flamme du  cinéma de genre ».

p4

D’une subtilité bien dosée, Aja créé un personnage mais également une histoire à double face, à double lecture. La lutte que mène Marie pour rester en vie est toujours en  parallèle. Mais la confrontation semble fatale. On arrive à la fin du film avec une impression de confusion. Une Cécile DeFrance magnifique dont la performance remarquable est  dérangeante et érotique. C’est dans une atmosphère de chorégraphie sanglante que des personnes meurent dans des circonstances plus qu'effroyables.  Aja met l'accent sur le sang, métaphore du premier rapport féminin. C'est à la fois avec une réelle crédibilité et une maîtrise parfaite qu'Alexandre Aja arrive à créer une ambiance sombre en utilisant les codes du film d'horreur.

Haute Tension (2003) TRAILER

MATTHIEU EB.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog