561233

 

Synopsis:Dans une petite ville, un accident se produit pendant le spectacle de fin d'année du lycée et fait plusieurs morts. Vingt ans plus tard, des lycéens du même établissement remontent la pièce pour rendre hommage aux victimes de la tragédie, mais découvrent qu'il vaut mieux parfois ne pas ressusciter les fantômes…

Rendre hommage au grand cinéma fantastique de leur enfance, est une idée qui a frappé de plein fouet le duo de potes composés de  Travis Cluff & Chris Lofing. Bercés par les chefs-d’œuvre de Dario Argento ou d'autres comme Michele Soavi, poussent ces deux novices à imaginer leur premier film dans la lignée de ce cinéma de genre. Mais qui dit premier projet, dit souvent manque de budget. Mais nos deux comparses ne se sont pas laissés démonter. Ils se sont retroussé les manches et ont décidé d'être à la fois producteurs, scénaristes, réalisateurs et même un peu acteurs puisqu'ils apparaissent tous deux dans le film. Grâce à différentes astuces, comme réaliser un petit clip sous forme de bande-annonce pour attirer l'attention, un peu de fric est arrivé et Gallows est devenu réalité.

EGH

Ceci étant dit, la vraie interrogation, celle que les spectateurs peuvent et doivent se poser est : Avions-nous réellement besoin de Gallows ? La question se pose après deux minutes de film. C'est-à-dire au moment où l'on se rend compte qu'il s'agit d'un énième long-métrage réalisé en found footage. Ouais, caméra numérique ou téléphone portable, les protagonistes de Gallows auront toujours de quoi filmer. C'est vrai qu'avec Projet Blair Witch cette façon de réaliser caméra à l'épaule, avait donné un petit coup de fouet au genre horrifique, permettant ainsi d'inonder les salles obscures d'un sentiment de réalité et d'angoisse. Malheureusement,aucune surprise en ce qui concerne Gallows, sans doute sommes-nous rassasiés (à en frôler l'overdose) de Paranormal Activity ou de nullités tel le récent The Baby.

empty

Une fois la déception de ce choix artistique surmontée, on est tenté de donner une chance au scénario. Celui-ci va nous confiner dans un théâtre. Alors impossible de ne pas faire le lien avec Bloody Bird, un classique. Fâcheusement leur version souffre d'une banalité impressionnante. En dehors de quelques scènes de frayeurs réussies,on s’ennuie ferme si bien  que l'on se surprend plus à se demander "tiens, comment se fait-il qu'il n'oublie jamais sa caméra ?". plutôt que sur la réelle intrigue du film. Cet étrange sensation d'assister à une adaptation d'un ouvrage de la collection de "Chair de poule" est accentuée par le jeu d'acteurs qui n'est pas vraiment au top. Bref, un film d’horreur de plus à oublier le plus vite possible.

GALLOWS Bande Annonce Officielle #2 VF (2015) - Cassidy Gifford HD

 

GIANNI LE CACTUS.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>

Paperblog