20460857

 Synopsis:L'histoire secrète, et revisitée, de la jeunesse trépidante du plus grand génie de tous les temps, à l'époque de la Renaissance, à Florence. Brillant et passionné, à 25 ans, de Vinci est un épéiste, un artiste, un inventeur, un amant, un rêveur et un idéaliste. Cet esprit libre à l'intelligence et au talent quasi surhumains, éprouve des difficultés à vivre avec sa propre réalité et notion du temps. Il ne commence pas qu'à percevoir le futur, mais à le créer.

"Découvrons enfin Léonard de Vinci dans toute sa splendeur" !!

 

Une série historique qui déconstruit le personnage pour le réarticuler

 C’est avec plaisir que nous faisons connaissance avec Léonard de Vinci, jeune et plein de fougue, interprété avec brio par Tom Riley (Orgueil et Quiproquo,2008), sans oublier Laurent Médicis dit Le Magnifique (il porte bien son nom…….), Eliot Cowan (Ambassadors 2013, bientôt dans Howl). Ainsi nous découvrons avec délice la cour des Médicis, les intrigues, mais aussi et surtout la ville de Florence, au moment où elle était véritablement le creuset de la Renaissance. Tout ceci bien avant l’arrivée du prêtre Savonarole qui fera basculer les âmes des artistes et le peuple dans la rédemption. 

21010519_20130605153524493

Nous abordons ainsi la vie de Léonard, qui nous est presque intime, à travers ses découvertes, ses espoirs, ses affres, et même ses démons….Le créateur, David S. Goyer (Godzilla, 2014) et le showrunner (sorte de metteur en scène-producteur), John Shiban (Breaking bad, en 2009….quand même !!) ont  eu la richissime idée de nous représenter les pensées de Léonard en images 3D qui font de lui un génie en somme !!!

 Un chemin initiatique…

 La série a été traitée sous un angle mystique.. D’ailleurs elle commence tout de suite dans un lieu incantatoire…Nous abordons, non sans curiosité, les détours d’une société secrète que Léonard découvrira, se soumettant à certains rites, malgré lui…La série entière est un véritable chemin initiatique, qui nous permet de comprendre, un peu, l’univers tellement riche et passionnant d’un de nos peintres préférés, dans une Italie éclatée sous la coupe… des machiavéliques Borgias. Je vous recommande également  la bande originale qui scande si bien chaque aventure, avec ses violons,  une pure merveille. C’est au bout de deux saisons, que Léonard ne sera plus jamais le même…et nous non plus…peut être….Après cela, vous ne regarderez plus de la même façon ses œuvres comme « L’homme de Vitruve », « La Belle Ferronière », ni même …un scaphandrier ou un canon !!

001065

Les plus :

Se plonger dans la Florence du 15ème siècle est un vrai bonheur.Le réalisateur nous fait vivre chaque instant avec une grande intensité, même si l’hyperactivité de Léonard nous fait un peu tourner la tête…ainsi que celle de ses comparses : Nico, Eros Vlaos (Game of Thrones, 2011) et Zoroaster , Gregg Shillin (Inside Men, 2012).Sans oublier la belle Lucrezia Donnati, Laura Haddock (Les gardiens de la galaxie, 2014), intrigante,  qui cache de lourds secrets. Et enfin… le sombre Riario, Blake Ritson (Les piliers de la terre, un monde sans fin, 2012) son ennemi, qui lui aussi est en quête d’un mystérieux objet….

 Les moins :

Peut être, nous écartons nous parfois de la véritable histoire du Maître….

379574

Mais que  faut-il attendre d’une série historique, coller au sujet au risque de s’ennuyer ou s’autoriser quelques divagations…pour nourrir notre imaginaire ?

Da Vinci's Demons Season 1 Trailer #2

 

DEMETER

 

 

 

 

 

Focus Cinéma

Paperblog