Synopsis: Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d'un véhicule militaire piloté par l'Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s'est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

Pas moins de 36 ans plus tard  George Miller remet ça ! On se demandait ce que pouvez  donner de réaliser le  remake (quoique l’histoire un peu éloignée de l’originale) de son propre film. On sait pertinemment que cela abouti rarement à quelque chose de concluant.  Et pourtant le génie de George Miller en a décidé autrement. Le réalisateur a muri et s’est servit de la technologie actuelle pour compléter son œuvre de départ, car il s’agit avant tout, non pas d’un remake, mais d’une mise à jour des opus précédents. On y retrouve pêle-mêle un échantillon de sa série. Mad Max  fury road a un rythme dément qui oblige le spectateur à être figé devant l’écran  et ,élément rare à souligner, cette cadence est soutenue pendant 2h.  Agrémenté de cascades à couper le souffle d’une précision d’orfèvre et d'un scénario tout aussi bien maitrisé à la mesure du film quoiqu'on en pense.

195883

Un scénario, qui par ailleurs quelque peu macho à l’origine, réinvente une histoire où la gente féminine prend toute son importance. Je dirais même plus, donne une autre dimension à la saga. L’univers post-apocalyptique est d’un réalisme époustouflant. Tom Hardy a su relever  le défi de remplacer Mel Gibson et même au-delà. Sans avoir pléthore de dialogues, il est crédible dans son rôle de beau ténébreux hanté par les démons du passé. Déjà remarqué dans (enfant 44), il démontre que c’est un très bon acteur. Rien n’est sur-joué, sur une musique endiablée très hard rock,(ACDC n’a qu’à bien se tenir), on est emporté dans un tourbillon de violence, de courses poursuites et de vengeance. Charlize Théron méconnaissable physiquement, nous rend une copie parfaite. George Miller réussit à contenir tout le long du film une atmosphère sérieuse et c’est ce qui rend Mad Max encore plus rationnel. Alors si je devais trouver une quelconque « anomalie » à ce film, je dirai sans hésiter, la voie off du début qui est vraiment hors sujet. L’histoire tient la route et tout en se développant, elle apporte son lot de personnages les plus syncrétiques qui soit. On retrouve différentes cultures toutes dirigées plus ou moins par des dégénérés. Dans ce monde où le pouvoir plus que jamais va être convoité, soit par le contrôle de l’eau, du carburant et même de la naissance, on se dit que finalement que les temps changent mais pas l’être humain.

454455

En conclusion ce film est l’apothéose de la série Mad Max, il en est même « l’essence » et l’aboutissant. Dans un rythme effréné on participe à un véritable festival, un moment de cinéma formidable, on ressort de là pas du tout indifférent. Bien entendu les non avertis du genre trouveront sans doute à redire , mais je crois ,sans  pouvoir autant  le dénigrer. Alors chapeau bas monsieur Miller.

Mad Max Fury Road - Bande Annonce Officielle 2 (VF) - Tom Hardy / Charlize Theron

 

CHRISTIAN.

 

 

 

 

Focus Cinéma

Paperblog